THENON'BON

http://www.thenonbon.sitew.com/#HISTORIQUE.B

OU COMMENT TRANSFORMER UN MOMENT CONVIVIAL EN UNE AVENTURE COMMERCIALE

C’était lors d’une de ces soirées d’hiver dans notre Périgord Noir, où la nuit qui tombe vite
et le froid sec invitent les amis, à la sortie du travail, à se réunir au chaud devant un verre, on plaisante, on discute des évènements du village, on refait le monde…
On est ensemble, c’est ce qui importe…
Là, nous sommes à Thenon, Arnaud "le coiffeur", Franck "l’aubergiste" et Jérôme "l’épicier" sirotent leur breuvage devisant de choses et d’autres. Nos jeunes commerçants se demandent entre autre comment faire mieux connaître ce village où ils sont nés, où ils vivent et qu’ils aiment tant. 
C’est pourtant vrai, Thenon est à la croisée des chemins du Périgord Noir, mais ici point de toutes ces choses qui attirent les touristes….ni château ni rivière ni grotte….alors que faire ?
C’est alors que Jérôme contemplant son verre a une idée…. Et dit :
- « Mon arrière grand père était marchand de vin. Je me souviens, pour en avoir goûté les dernières bouteilles, qu’il fabriquait un apéritif à base de vin blanc de figue et de noix…pourquoi ne pas reprendre
la production ?"
L’idée est approuvée à l’unanimité par notre trio.
Il s’agit maintenant de trouver une distillerie qui en assurera la fabrication.
Une quinzaine de jours plus tard,  c’est chose faite, les tests sont concluants, le breuvage est là avec sa couleur "or", ses arômes de figue et de noix, et sa douceur dans le palais….
C’est la renaissance de saveurs d’antan. Nos trois amis en sont émus et pourquoi le taire, ils ne sont pas peu fiers de leur idée.
Avant de commencer la production, il convient de baptiser le produit…c’est décidé on fera dans l’humour mais pas trop, il sera nommé "THENON’BON"  suivi de l’inscription "A.O.C" (Apéritif Obligatoirement Convivial) . Ne voyez pas là un manque d’humilité des créateurs mais plutôt une façon de vanter les vertus curatives antimorosité du breuvage. L’étiquette aura pour support une photo de 1920, un jour de marché sous la
vieille halle et le tour est joué. La production commence le 3 mars 2012…200 bouteilles puis 500 et les ventes ne cessent d’augmenter pour atteindre le cap des 4000 bouteilles le15 août 2012.
Plus qu’un apéritif, le THENON’BON est devenu une marque. Il est bien vite accompagné de produits régionaux tels que les croquants aux noix et les rillettes de canard, de foie gras, d'anchaud, et le tout astucieusement présenté dans un coffret gourmand.
Oui le succès est là et bien là, un retour aux plaisirs et aux saveurs du passé pour les périgourdins si fiers de leurs racines et un souvenir tant agréable qu’original pour les touristes qui ne boudent pas  leur plaisir en emportant dans leurs bagages de nombreuses bouteilles de cet élixir
 
Décidément le THENON’BON ne connaît pas la crise…D’aucuns disent qu’il l'a fait oublier…
 

logo thenon bon.jpg
THENON BON carre.jpg